Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
1 (613) 237-9363

 

Twitter Facebook button Web linkedin
Subscribe or Join E
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Historique du Projet WET au Canada

PWET 150x93Historique du Projet WET au Canada

L’Association canadienne des ressources hydriques (ACRH) a commencé à se demander au début des années 1990 comment elle pourrait rehausser ses activités à la grandeur du Canada en mettant à la portée des jeunes l’éducation liée à l’eau. Après consultation auprès des enseignants des écoles primaires et secondaires provenant de divers organismes, à la fois gouvernementaux et non gouvernementaux, il est devenu manifeste qu’il n’était pas nécessaire d’élaborer un nouveau programme. Le tout était de choisir un programme éducatif existant et de grande qualité destiné aux jeunes, que nous serions en mesure de mettre en œuvre au Canada de manière efficace.

Le programme Projet WET 1.0 (Éducation sur l’eau pour les enseignants) a alors été retenu. Les activités d’apprentissage sont divertissantes, pratiques, stimulantes pour la jeunesse et conviviales pour les enseignants. Les activités favorisent la pensée critique, la résolution de problèmes et le travail d’équipe. Elles aident les jeunes à acquérir des connaissances et à prendre des décisions éclairées, c’est-à-dire qu’elles les aident à apprendre à réfléchir aux enjeux liés à l’eau, sans toutefois leur dire quoi penser. Pour un survol plus complet du contenu du programme, des buts et des objectifs du Projet WET, veuillez visiter le site Web de la Fondation du Projet WET à http://www.projectwet.org/

L’ancien Department of Environment and Resource Management de la Saskatchewan (SERM) et le Département de la formation continue de l’Université de Regina ont fait découvrir les ateliers d’essai à la population de la Saskatchewan au printemps de 1995. La réaction des enseignants face aux trois ateliers à Saskatoon et à Regina s’est avérée extrêmement positive! L’ACRH – section de la Saskatchewan, en partenariat avec le SERM, ont entrepris une collecte de fonds afin d’étendre le programme à l’ensemble du Canada. Le SERM, l’ACRH-SK, Environnement Canada, Agriculture et Agroalimentaire Canada et la SaskWater sont les principaux donateurs et partenaires initiaux à avoir mis sur pied le Comité consultatif du Projet WET en Saskatchewan. La somme de 35 000 $ a été recueillie, dont 10 000 $ US ont été versés à Projet WET International pour l’acquisition de la concession exclusive du Projet WET pour le Canada. C’est ainsi que nous avons été le tout premier partenaire international de ce qui allait devenir la Fondation du Projet WET.

Le premier accord international a été signé en 1997. En 1998, l’ACRH est devenue le commanditaire national du Projet WET au Canada. Environnement Canada a offert un soutien financier, un appui à la dotation et un soutien à la création de matériel jusqu’au printemps de 2012. Le personnel d’Environnement Canada s’est également chargé de la traduction de la version américaine de Projet WET 1.0 et s’est livré à des recherches supplémentaires entourant les cartes, les listes de référence et les ensembles de données du Canada.

La Saskatchewan, le Manitoba et la Colombie-Britannique ont été les trois premières provinces à former des animateurs d’ateliers Projet WET en 1996-1997, avant de lancer officiellement les programmes à l’échelle provinciale. Le programme Projet WET Canada a pris de l’expansion et des réseaux de facilitation et de coordination ont été établis afin d’offrir le programme aux enseignants au Yukon, en Nouvelle-Écosse, au Nouveau-Brunswick et dans la province de Terre-Neuve-et-Labrador. Des ateliers ont également été organisés et présentés sur demande en Alberta, au Québec, en Ontario et au Nunavut par des formateurs agréés.

Revitalisation du Projet WET Canada - de 2012 à ce jour

Environnement Canada a mis fin à son soutien au Projet WET Canada au printemps de 2012. L’ACRH a engagé à contrat un coordonnateur de l’éducation nationale à temps partiel et lui a confié la responsabilité des activités quotidiennes du programme pour l’ensemble du Canada. La première tâche consistait à mener un sondage sur l’état du programme ainsi qu’une analyse des besoins. Le rapport qui en est résulté, intitulé « Starting Points » (Points de départ), a été déposé à l’automne de 2012.

Le rapport « Points de départ » a cerné les principales mesures à prendre, notamment la renégociation d’un nouvel accord international avec la Fondation du Projet WET (2012-2013), la mise en œuvre du nouveau Guide d’activités révisé Projet WET 2.0 pour la version anglaise du programme au Canada (2013-2015) et la création d’un complément au contenu canadien en ligne (2014-2015). En outre, le coordonnateur de l’éducation nationale a assuré la liaison activement avec les provinces et les territoires déjà engagés dans le Réseau du Projet WET Canada afin de les aider à redynamiser leur programme (2013-2014) et à étendre le rayonnement du programme dans les régions où il n’était pas déjà établi, afin de mettre sur pied des programmes régionaux, provinciaux et territoriaux (2013 et au-delà).

Le Projet WET Canada et des bénévoles membres de l’ACRH ont également travaillé à l’élaboration de premier module d’un ensemble planifié de trois modules visant à offrir les meilleures activités du Projet WET en français en tant qu’outil de soutien aux écoles francophones ainsi qu’aux programmes d’immersion en français partout au Canada. Ce matériel pédagogique est actuellement adapté à partir des textes traduits antérieurement par Environnement Canada (2013 et au-delà).

Croissance récente

En 2013, les Territoires du Nord-Ouest ont officiellement adhéré au Réseau du Projet WET Canada et ont commencé à mettre en œuvre des présentations et des mini-ateliers Projet WET, puis ont commencé à offrir des ateliers de reconnaissance professionnelle complète. En 2014, l’ACRH-Projet WET Canada a fait don de 80 Guides d’activités du Projet WET au ministère de l’Éducation du Nunavut. Le Projet WET vient d’être recommandé à titre de ressource pour le nouveau programme d’études en sciences qui est actuellement adopté au Nunavut. En janvier 2015, le coordonnateur visiteur des Territoires du Nord-Ouest a dirigé un atelier de reconnaissance professionnelle complète à l’intention des enseignants à Coral Harbour, au Nunavut.

Au cours de la période de 2012 à 2014, des travaux de fondation ont été entrepris en vue de la mise en œuvre du Projet WET en Alberta. Le 22 avril, le Jour de la Terre 2015, le premier atelier de leadership s’adressant aux formateurs a été offert en partenariat avec Alberta Environment and Parks (auparavant Alberta Environment and Sustainable Resource Development). Cet atelier a permis de former huit nouveaux formateurs et de positionner le programme pour qu’il devienne opérationnel à la grandeur de la province.

En février 2015, le premier accord entourant le programme régional pour la région de St. John's, Terre-Neuve a été signé officiellement par Fishing For Success de Petty Harbour. Des présentations sont faites à l’heure actuelle auprès de groupes environnementaux locaux afin de poursuivre sur la lancée d’un atelier de reconnaissance professionnelle lié au Projet WET pour l’automne à venir. Une exposition Projet WET fera partie des célébrations régionales de la Journée mondiale de l’océan le 8 juin.

La porté nationale du Projet WET Canada

Le programme Projet WET est offert par l’entremise de nombreux programmes de formation des enseignants de niveau universitaire partout au Canada dans le cadre de la formation initiale à l’enseignement dans le domaine environnemental. Parmi les programmes universitaires ayant organisé des ateliers au cours des trois dernières années, mentionnons l’Université de Victoria et l’Université Simon Fraser en Colombie-Britannique, l’Université de la Saskatchewan, l’Université de Regina, les programmes d’enseignement aux Autochtones offerts par le Saskatchewan Urban Native Teacher Education Program (SUNTEP) et par le Northern Teacher Education Program (NORTEP) en Saskatchewan, l’Université de Brandon au Manitoba, l’Université Queen's, l’Université d’Ottawa et l’Université de
Waterloo en Ontario, ainsi que l’Université St. Thomas et l’Université Crandall au Nouveau-Brunswick.

À l’heure actuelle, les organismes qui prennent part au Réseau du Projet WET Canada comprennent le ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles du gouvernement des Territoires du Nord-Ouest; le ministère de l’Environnement du Yukon; la Habitat
Conservation Trust Foundation de la Colombie-Britannique; Alberta Environment and Parks (auparavant Alberta Environment and Sustainable Resource Development), SaskOutdoors (anciennement Saskatchewan Outdoor and Environmental Education Association); Canards Illimités Manitoba; l’Institut national de la recherche scientifique, le Centre Eau Terre Environnement, le ministère de l’Environnement de la Nouvelle-Écosse; le Tantramar Wetlands Centre, Nouveau-Brunswick; le ministère de l’Environnement et de la Conservation, Terre-Neuve-et-Labrador et Fishing For Success, Petty Harbour, T.-N.-L.

Le Projet WET autour du monde

Le Projet WET continue de prendre de l’expansion, depuis ses débuts modestes en 1984 dans le Dakota du Nord. Le Canada a été le premier partenaire international, en 1997, de ce qui allait devenir la Fondation du Projet WET.

Le Projet WET est maintenant actif dans plus de 50 pays et sur cinq continents. Le matériel d’apprentissage du Projet WET a été traduit dans de nombreuses langues, dont l’arabe, le français, le hongrois, le japonais, le chinois, le portugais et l’espagnol. Le Projet WET 2.0 est maintenant utilisé par une deuxième génération d’apprenants partout dans le monde